Les exercices en mer augmentent le réalisme pour ces EOPAN laissés à la dérive dans leur « Dinghy » au large de Brest. Ils attendent alors leur hélitreuillage, difficile et éprouvant, sous cet aéronef qui déplace 120 km/h de vent.

Une fois les «naufragés» repérés par l'équipage, l'hélicoptère se positionne au dessus d'eux, guidé par le mécanicien de bord/treuilliste. Le pilote n'a alors aucune visibilité et doit se fier aux directives de son équipage pour descendre le plongeur au plus près des embarcations.


Le plongeur passera ensuite un harnais au «naufragé» qui leur permettra d'être treuillé ensemble dans l'hélicoptère.
Cet exercice particulièrement stressant pour les élèves restés attendre leur sauveteur dans une eau particulièrement fraiche...

PHOTO ET TEXTE : C.COSMAO



< Page précédente

simulation de pilote ejecté en mer
Pilotes en survie en mer
AEROPRESSE MEDIA 2013